Déçu par mon iPad : anatomie d'un succès plus que mitigé

En fait, je ne me sers pas beaucoup de mon iPad. Ce n’est pas que je sois vraiment déçu par le produit, mais je n’en ai que peu besoin. Aucun phénomène d’addiction comme ce fut le cas dès que j’avais reçu mon iPhone. Vu le prix de la tablette d’Apple, je comprends : primo, que [...]