Entreprises et tendances du Web

On n'envoie plus, on drop...

Je me suis rendu compte aujourd’hui que, pour moi aussi, le cloud computing revêt une réalité. Ce n’est pas que de la science fiction, contrairement à ce que l’on pourrait croire quand on regarde les yeux de ceux à qui l’on essaie d’en expliquer le principe. La manifestation la plus récurrente de ce changement technologique majeur dans mon quotidien, se traduit donc dans la répétition de « drops » plutôt que d’envois. J’envoie de moins en moins souvent mes fichiers, je les « droppe » quelque part pour les rendre récupérables de n’importe quel autre endroit.

Le graphiste avec lequel je collabore actuellement ne travaille déjà que comme ça. Il faut dire que ses fichiers sont lourds et qu’il en a eu marre avant les autres de se frotter aux tailles réduites des boîtes mails. Il m’a converti à la dropbox. DropboxJe me suis empressé de partager un dossier de ma dropbox avec une amie qui ne m’avait envoyé que des versions réduites de superbes photos. J’ai aussi une autre bonne raison d’utiliser cette merveilleuse petite application, c’est que je suis plutôt mobile en ce moment. Grâce à ce système, je peux récupérer mes fichiers d’où je veux, sans avoir à me préoccuper de charger/décharger une clef USB. Pensez à ceux qui, comme moi ont opté pour le netbook au lieu du laptop trop grand, trop lourd (et moins design)! Et bien eux aussi peuvent faire confiance au stockage et au partage de fichiers sur des serveurs épars partout dans le monde.

Décidément, le cloud computing va vraiment changer nos usages en profondeur. Il ne s’agit pas seulement d’une histoire d’informaticiens que se racontent des informaticiens. J’aimerais vous parler des conséquences probables dans l’industrie de la musique, mais je prendrai le temps de le faire correctement dans un autre post. Si vous avez des exemples personnels de cloud computing qui entrent dans votre vie de tous les jours, laissez-moi un commentaire!

2 commentaires pour On n’envoie plus, on drop…

  • frédéric macarieNo Gravatar

    commentaires d’un novice curieux :
    la dropbox est-elle une appellation générique utilisable aisemment par tous (privé, loisirs) , ou la marque d’un opérateur dont les services sont payants et accesibles qu’à des acteurs pro. ?

    Compte tenu de ce coût probable , à partir de quelle taille de fichiers et avec quelle fréquence d’envoi ce service peut devenir digne d’intérêt d’après toi ?

    Enfin ce système de récupération de fichiers lourds est-il envisageable quelque soit le type d’application sur lesquelles les documents ont été créés. Ou bien faut-il que le poste sur lequel tu récupères soit équipé des mêmes versions de l’application originelle et de ses mises à jour ?

    amicalement

  • FabienNo Gravatar

    Merci de ta curiosité, cher frère!
    Dropbox, c’est le nom de marque d’un service web de synchronisation, de stockage et de partage de fichiers qui est gratuit jusqu’à 2GB, puis payant en mensualité à partir de 9.99$ selon la capacité dont tu as besoin.
    Bises

Please ! Laissez un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>