Entreprises et tendances du Web

L'iPad survivra-t-il à la guerre des

L’arrivée de la tablette iPad, en plus d’exacerber les passions, a déclenché deux guerres qui risquent de dominer la vie économique liée au Web des prochains mois, voire des prochaines années. La première, dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est celle des « A », entendez Apple contre Adobe. La deuxième, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et dont je vous parlerai un autre jour, est celle des « liseuses » : Kindle, iPad, Sony Reader, Nook (Barnes & Nobles), entre elles et contre les éditeurs de livres.

La petite brique bleue, allégorie de la guerre que se livrent Adobe et Apple.

La guerre des « A » pourrait se résumer en un bras de fer entre Apple et Adobe pour la maîtrise du futur standard vidéo sur le Web. Elle a pour illustration cette petite brique bleue qui s’affiche dans une fenêtre toute blanche lorsque vous surfer avec votre iPhone. Très désagréable. Cet icône apparait dès qu’un contenu Flash est présent dans la page : bannière publicitaire, clip vidéo, site full Flash… Adobe, via son application Flash, règne actuellement en maître sur les contenus vidéo disponibles en streaming sur le Web. 75% sont en effet visualisés sous le format Flash. Et pourtant Steve Jobs fait le forcing. Il a décidé de se passer du plugin Flash. Apple n’aime pas Flash. Aucune version de l’iPhone, ni aucune version de l’iPad ne supportera le plugin Flash. Incroyable, non ? Ce n’est pas beau, mais c’est pourtant la réalité.

Derrière cette guerre surprenante entre deux idoles des graphistes, designers et autres créateurs Web, se cache une lutte sans merci pour les revenus générés par le contrôle du standard vidéo. La société Apple Inc. a d’importants intérêts dans le domaine de la vidéo (notamment via Disney qu’elle détient). Elle bénéficie d’une position stratégique sur les devices portables (il y a 2 millions d’iPhones en France, combien d’iPad demain?). Elle sort d’une expérience réussie de standard audio propriétaire lié à un appareil maison (la combinaison implacable entre la diffusion de l’iPod et celle des fichiers AAC d’iTunes lui ont permis de construire une position dominante dans le monde de la musique en ligne). De son côté, Adobe est devenu monopolistique sur la vidéo en streaming. Résultat des courses : la guerre éclate.

Les plus perspicaces d’entre vous savent que YouTube utilise Flash pour toutes les vidéos de son site. Alors comment Apple peut-il mettre autant en avant ce service tout en se passant de Flash ? Apple a tout simplement passé un deal historique avec Google pour pouvoir lire les vidéos de YouTube sur ses iPhones et ses iPad, sans passer par Flash. Je rappelle que YouTube appartient à Google depuis octobre 2006. Ce n’est donc pas un hasard si l’icône de YouTube (le charmant vieux téléviseur) est présent sur tous les iPhones et qu’il n’est pas effaçable, au même titre que les icônes maison d’Apple. Il y a un véritable pacte entre Apple et Google pour détruire le monopole d’Adobe et développer l’utilisation du html5, nouvelle version du langage html qui supporte mieux la vidéo et aidera les deux géants alliés à conquérir le nouveau monde, celui où plus un être humain ne pourra se passer d’un petit appareil connecté et portable qu’on appelle aujourd’hui encore un smartphone.

Alors qui va gagner cette guerre ? Qui va céder le premier? Combien de temps accepterez-vous ces drôles de petites briques bleues ? Si vous avez un avis sur le sujet, n’hesitez pas, exprimez-vous ici-même ! Ce qui est sûr, c’est que les « A »  ne sont pas des anges, et qu’à court terme, ça va largement diminuer l’enthousiasme de naviguer sur la tablette iPad.

Please ! Laissez un commentaire

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>